Accueil | Statut VDI | Retraite VDI

Retraite VDI

🕰️ Dernière mise à jour: 24 septembre 2022

Lorsque l’on est jeune retraité, on a souvent envie d’exercer une petite activité pour arrondir ses fins de mois et bénéficier d’un bon complément de retraite. Cependant, il est souvent difficile de savoir vers quel type d’activité se tourner, les conditions à remplir pour exercer en toute légalité et surtout si le jeu en vaut réellement la chandelle. Aujourd’hui, vous avez la possibilité de reprendre une activité professionnelle en cumul emploi-retraite. Et quoi de mieux que le statut de VDI ? En devenant vendeur à domicile indépendant, vous bénéficiez non seulement d’une grande souplesse dans l’organisation de votre emploi du temps, mais aussi d’un complément de revenus confortable si vous êtes motivé et investi.

Retraite VDI

Cumul retraite VDI : que dit la loi ?

En vertu de la circulaire interministérielle n°DSS/3A/2009/45 du 10 février 2009 relative aux nouvelles règles applicables en matière de cumul emploi-retraite et le décret n°2009-1738 du 30 décembre 2009,  les retraités du régime général ont la possibilité de cumuler leur pension de retraite avec des revenus d’activité professionnelle. 

Cumul intégral des revenus VDI et pension de retraite 

Après leur départ à la retraite, les assurés du régime général peuvent cumuler intégralement leurs revenus en VDI avec leur pension de retraite sans aucune limite de plafond. Et ceci, dès lors qu’ils remplissent les conditions requises : 

  • Avoir atteint l’âge minimum de départ à la retraite (62 ans pour les personnes nées en 1955 ou après,  entre 60 et 62 ans pour ceux nés avant 1955)
  • Remplir les conditions (d’âge ou de durée d’assurance) qui ouvre droit à pension de retraite à taux plein

À noter que depuis le 1er janvier 2015, pour pouvoir cumuler intégralement les revenus VDI et la pension de retraite, l’assuré doit avoir liquidé l’ensemble de ses retraites personnelles, de base et complémentaires. 

Cumul partiel des revenus VDI avec votre pension de retraite

Dans le cas où vous ne remplissez pas les conditions requises pour pouvoir cumuler intégralement vos ressources, vous pouvez toujours bénéficier d’un cumul des revenus plafonné.

Pour cela, les montants cumulés de vos revenus professionnels et de vos pensions de retraite ne doivent pas dépasser :

  • Soit 1,6 fois le SMIC en vigueur.
  • Soit le dernier salaire d’activité perçu avant la liquidation des pensions si cela vous est favorable.

Dans le cas d’un dépassement du seuil de revenus, le montant de votre pension est réduit jusqu’à ce que la rémunération totale atteigne le plafond.

Démarches obligatoires pour cumuler le statut VDI et la retraite

Lorsque vous reprenez une activité professionnelle après votre départ à la retraite, vous avez un mois suivant la date du démarrage de votre emploi VDI pour prévenir votre caisse de retraite. Vous devez lui transmettre toutes les informations relatives à votre contrat et les pièces justificatives suivantes :

  • Nom et adresse de l’employeur auprès duquel vous exercez une activité,
  • La date de début de l’activité,
  • Le montant et nature des revenus professionnels
  • Les régimes de sécurité sociale auxquels vous êtes affilié
  • Le bulletin de commission
  • Le nom et l’adresse de tous les organismes qui vous versent une pension de retraite

Dans tous les cas, il est vivement recommandé de vous renseigner au préalable auprès de votre caisse de retraite avant même de démarrer votre activité pour vous assurer que tout est en règle.

Retraite VDI : les avantages

Si les retraités sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’emploi VDI pour compléter les revenus de leur retraite, c’est parce que cette activité leur permet de rester actifs dans tous les inconvénients du salariat. Concrètement, le métier de VDI permet de : 

Lancer une entreprise de manière simple 

De manière générale, créer une entreprise en statut VDI est relativement simple et peu contraignant. En clair, les démarches administratives sont grandement allégées. Il suffit de remplir une déclaration de début d’activité. Avec un statut de VDI, vous n’avez pas besoin de libérer un capital ou de faire une annonce légale dans un JAL (journal d’annonces légales). De plus, vous n’avez pas besoin de suivre une formation en gestion d’entreprise. 

Une sécurité financière

Se lancer dans une activité de VDI, c’est aussi vous assurer une stabilité financière. De fait, le VDI ne nécessite pas d’investissement financier de départ conséquent. Il suffit simplement d’acheter un kit de démarrage de quelques dizaines d’euros pour apprendre à connaître les produits. 

Ensuite, en exerçant en tant que VDI, vous n’avez pas non plus à penser à la logistique. De fait, vous n’avez pas nécessairement besoin d’acheter un stock de produits auprès de l’entreprise. Vous pouvez très bien être VDI mandataire ou courtier. Et même si vous optez pour un contrat acheteur-vendeur, vous pouvez très bien ne commander les produits que lorsque c’est nécessaire. Et qui dit absence de stock, dit pas besoin de local commercial ou d’entrepôt.  Ce qui permet de réduire les charges : pas d’abonnement EDF, à internet ou de loyer à payer. 

Un statut fiscal avantageux

Le statut de VDI a aussi l’avantage d’être fiscalement très avantageux. 

En effet, avec ce statut, c’est le chiffre d'affaires annuel encaissé (pour les VDI acheteurs-revendeurs) ou le montant brut des commissions (pour les VDI mandataires) qui est déclaré et non la marge. Ce qui permet de bénéficier d’un abattement de près de 71% sur le CA. 

Par ailleurs, la retraite VDI permet de bénéficier de la franchise en base de TVA et du régime fiscal de la microentreprise dès lors que les recettes annuelles ne dépassent pas les : 

  • 32 100 € pour un mandataire 
  • 80 300 € pour un acheteur-revendeur

Dans les faits, le VDI pourra alors facturer sans TVA tandis que son résultat imposable sera soumis à un abattement représentatif des frais. 

Il est également à noter qu’avec le statut de VDI, vous bénéficiez d’une comptabilité allégée. La comptabilité se résume à : 

  • La tenue d’un livre des recettes 
  • La tenue d’un registre des achats
  • L’édition des factures clients

Vous n’aurez aucunement besoin d’acheter un logiciel de comptabilité ou de faire appel au service d’un comptable. 

Le VDI peut-il cotiser à la retraite ?

Aujourd’hui considérée comme une activité professionnelle à part entière, l’activité de VDI ouvre droit aux mêmes prestations que celui d’un salarié lambda. En effet, faisant partie intégrante des 14 millions et quelques retraités en France, tous domaines confondus, les vendeurs à domicile ayant dépassé l’âge légal de 62 ans ont eux aussi le droit de recevoir sous certaines conditions une pension de retraite.

D’ailleurs, il est important de savoir que même si le VDI est considéré comme un travailleur indépendant devant l’administration fiscale, il n’est pas affilié à la sécurité sociale des indépendants (SSI ex RSI). En fait, le VDI est considéré comme un assimilé salarié au regard du régime de protection sociale.

En vertu de l'article R.312-5 du Code de la Sécurité sociale, c’est l’entreprise qu’il représente qui se charge de calculer le montant des cotisations sociales. Mais aussi de transmettre les déclarations et le règlement des cotisations auprès des services de l'URSSAF. De même, le VDI valide ces trimestres de retraite selon le régime de base.

A noter que les cotisations trimestrielles sont calculées sur des assiettes forfaitaires en dessous du seuil ou sur la base du salaire brut réel. Dans ce dernier cas, le calcul se fait en application du barème fixé par l’arrêté du 31 mai 2001.

Il est possible de suivre votre rémunération ainsi que les cotisations versées dans votre bulletin de commission chaque fin de mois et dans le bulletin de précompte tous les 3 mois.

Il existe néanmoins quelques exceptions :

  • L’assuré justifie d’une pension de retraite personnelle d'un régime de base qui a pris effet avant le 1er janvier 2015
  • Il a liquidé sa pension de retraite avant l’âge de 55 ans
  • Le VDI bénéficie d’une pension militaire
  • L’assuré bénéficie de l’Aspa ou le minimum vieillesse
  • Le VDI bénéficie de la retraite progressive.
VDI depuis plus de 20 ans, je suis la créatrice de vente-directe-vdi.fr.
Mon objectif : vous aider à connaître tous les rouages de la vente à domicile et vous faire progresser au quotidien dans votre travail de VDI.
Mon parcours